Comment préserver son équilibre en temps de confinement ?

Voilà presque onze mois maintenant, que nous vivons en mode "confinés", avec tout ce que cela implique. On ne parle pas seulement du fait d’être devenu en si peu de temps instit’, prof de collège ou de lycée, docteur ès cuisine, école Cyril Lignac… On parle du quotidien d’une famille qui apprend à vivre toute la journée ensemble, dans plus ou moins d’espace. Et alors que le confinement à rallonge se profile, on aurait tendance à (commencer à) se laisser aller… Alors en quoi est-ce si important de continuer à prendre soin de soi, d’éviter de tomber dans le bad trip "jogging" et tout ce qui va avec toute la journée? En substance, comment allons-nous préserver notre santé physique et mentale? "Soit, nous vivons cette période comme une crise bien contraignante, et nous allons nous sentir de plus en plus mal, en appréhendant la sortie de crise. Soit, nous le percevons comme une véritable catastrophe humanitaire qui nous oblige à réévaluer profondément notre façon de vivre. Parce qu’aussi douloureuse soit-elle, cette pandémie nous ramène brutalement à notre essentiel." Oui, mais comment s’y prendre? redonner du sens "Quels enseignements individuels et collectifs pouvons-nous tirer de cette pandémie?

. Nos choix de consommation, de relations humaines, de vie professionnelle, d’éducation. Nous prenons en pleine figure les dysfonctionnements de notre société et la vulnérabilité de l’humain. Le confinement nous invite à lever le nez du guidon, pour un temps d’introspection et de regard sur ce monde : faisons en sorte que les jours d’après soient bien mieux que les jours d’avant." Apprivoiser le temps Arrêtez de se presser sans cesse, en somme. "Nous courrions après le temps en enchaînant une activité après l’autre, avec des agendas de ministre." Est-ce bien nécessaire? "L’idéal serait de commencer sa journée en structurant son temps, avec de plus grands équilibres entre-temps de travail et de repos." Comme mettre en place par exemple, des rituels qui ponctuent les moments agréables de la journée : prise de repas en commun, moments de discussions, temps de sport à heures régulières, ou encore des moments rien que pour soi. stimuler nos cinq sens Il faut aussi, se sentir pleinement vivant en stimulant nos cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût. "Plus ces sens sont stimulés de manière variée, plus notre équilibre psychologique est maintenu : visiter des musées en ligne, lire, écouter de la bonne musique, chanter, bouger son corps, prendre soin de soi, danser, méditer…" Soyons aussi créatifs et ludiques! Stimuler son odorat et ses papilles en retournant dans nos cuisines pour préparer des repas sains, bons et équilibrés. Et surtout ne pas rester scotchés derrière des écrans des heures durant… "C’est la dépression assurée !" des liens plus authentiques On vit ensemble mais se parle-t-on vraiment? "Le confinement, c’est prendre le temps de partager ce que nous vivons, en exprimant nos difficultés, nos besoins, nos réflexions, en exprimant nos émotions : colère, tristesse, nostalgie, frustration, découragement… Le confinement va exacerber toutes nos émotions. Certaines sont plus inconfortables que d’autres. Apprenons à en parler, sans les juger, pour les laisser passer tranquillement au fur et à mesure." manifester des signes d’attention "Plus que jamais, la bienveillance, la gentillesse, l’entraide sont de mise, souligne la coach. Dire à nos proches combien ils sont précieux dans nos vies, manifester notre amour ou notre amitié, dire à nos enfants que nous sommes là pour les encourager, soutenir les amis, voisins plus vulnérables, manifester sa présence de toutes les manières possibles. Nous avons plus que jamais besoin de savoir que nous pouvons compter les uns sur les autres et que le seul capital à protéger est l’humain. Ne nous trompons pas de richesses." Alors, on s’y met tout de suite? On se prête au jeu On n’est pas au bout de nos surprises avec les journées qui nous attendent encore à l’intérieur… Alors, on en profite "jouer" en famille. L’idée étant que chacun raconte son moment. "Recueillez les qualités de chacun. Et décidez, ensemble de faire de vos vœux une réalité ; appréciez ce qui est déjà là ; chacun raconte un moment magique pour le vivre et le revivre." Il suffit de se poser quelques questions : - Raconte-moi un moment pendant ce confinement où tu t’es senti heureux, plein de ressources et de vie. - Qu’est-ce que tu as su faire dans cette situation ? Quelles ont été tes qualités ? Tes ressources ? - Qu’est-ce qui tu as aimé vivre dans cette expérience ? - Quels sont les trois souhaits que tu formulerais pour que ce moment se renouvelle encore et encore ?


Alexander Hocq


20 vues0 commentaire