À propos du haut potentiel et de l'intelligence émotionnelle

Parmi les questions récurrentes lorsqu'il est question de douance, de hauts potentiels, il y a celle de comprendre ce que sont un haut potentiel et l'intelligence émotionnelle qui y est liée



Le Haut Potentiel est quelqu'un ayant un quotient intellectuel avéré (on passera ici les querelles intestines sur le minimum requis pour être reconnu comme tel !) et qui a un quotient émotionnel tout aussi avéré. L'un des enjeux est de l'apprivoiser, de s'en servir comme la ressource qu'elle est et non comme un frein, un ennemi.

« On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" Saint-Exupéry

Pour rappel, et en lien avec la première partie de cet article, les émotions sont des incitations à l'action. Elles permettent de surmonter les défis de la vie (réminiscences du lointain passé humain, où nous luttions pour notre survie au quotidien) et bon nombre de situations trop importantes pour être gérées par la raison, l'intellect. Ainsi, l'intuition compte au moins autant si ce n'est plus, que la pensée lors des prises de décisions, la mise en mouvement et en action.

L'intelligence rationnelle et l'intelligence émotionnelle


Ainsi, selon Richard Davidson, psychologue, nous avons "deux formes différentes d'intelligence : l'intelligence rationnelle et l'intelligence émotionnelle". La manière dont chacun d'entre nous et plus encore les hauts potentiels les utilisons détermine le déroulement de notre vie (V. Rsssano-Baudoin, M.G. Di Nunzio, 2011). L'intelligence émotionnelle, au delà d'être un concept relativement récent, a une influence qui peut être plus que considérable au cours d'une vie voire même supérieure à celle du quotient intellectuel ! Ce rôle-là est bien présent dans la vie des hauts potentiels. Il peut être un vrai moteur comme un vrai obstacle et nous allons nous y intéresser !

Etait évoqué précédemment que "l'évolution de la société en général montre que le QE (Quotient Emotionnel) prend une dimension plus importante et prend le dessus sur le QI (Quotient Intellectuel)". Nos journaux le confirment dans leur parti pris de traiter les faits divers comme de "vrais" sujets" et en présentant des situations où la preuve est faite qu'un QI avéré ne met en aucun cas à l'abri des passions et des pulsions ; et que des précédents tragiques dans l'histoire humaine confirment que des actes irrationnels, incompréhensibles peuvent être commis par des personnes "intelligentes".


Apprivoiser ses intelligences


L'enjeu pour toute personne, y compris avec un QI confirmé, est d'apprivoiser ses différentes formes d'intelligence pour les utiliser "à bon escient" au quotidien tant dans son intérêt que celui d'autrui.

Et en nous intéressant à l'intelligence "émotionnelle", objet de cet article,

  • un premier travail est d'apprendre à développer harmonieusement les aptitudes interpersonnelles. Il s'agit ici de la capacité à entretenir des relations avec autrui, à diriger les autres en situation de management / encadrement, à comprendre les autres, ce qui les motive et fait avancer, comment coopérer avec eux... C'est également savoir se faire et conserver des amis, savoir analyser et décrypter les rapports sociaux : capacité à ressentir l'humeur, à percevoir l'émotion, le tempérament... et y réagir de manière adaptée.



  • Le second travail est d'apprendre à connaître et reconnaître, identifier ses capacités intrapsychiques. Celles-ci se manifestent par exemple dans l'intuition et dans la capacité à vivre en accord avec ses ressentis et sentiments profonds (de vivre en phase avec qui on est au fond de nous ou "congruence").

Cela emmène à travailler sur la conscience de soi évoquée dans la première partie de l'article (et déjà publiée) : cela désigne l'attention permanente de son état intérieur ; sur la "maîtrise" de ses émotions qui sont parties prenantes dans les prises de décisions... mais également du passage à l'action.


À titre de conclusion provisoire


Tout ce travail est primordial pour un enfant, un jeune ou un adulte doté d'un quotient émotionnel élevé car, non maîtrisé, ce QE peut être freins, obstacles, sources de problèmes... L'enjeu est d'apprendre à identifier, mettre des mots, accepter, comprendre mais également agir et interagir, coopérer...

Je vous propose de compléter tout cela dans de prochains articles.


Photos : Unsplash

105 vues0 commentaire